ConseilsFermer

Sept bons conseils à connaître avant de remplacer vos portes et vos fenêtres

Conseils utiles
février 7, 2017
retour aux conseils Partager

Le remplacement des portes et des fenêtres est un projet qui se planifie. À l’heure de faire vos choix, voici des réponses à vos questions.

  1. À qui faut-il confier l’installation des portes et des fenêtres ?

    Que ce soit avec l’installateur proposé ou par un entrepreneur de votre choix, assurez-vous que l’installateur détient une licence RBQ, se réfère aux exigences du Code du bâtiment en vigueur et maîtrise la norme d’installation CSA A-440. Assurez-vous que son permis soit valide et qu’il ne fait pas l’objet de poursuites. Renseignez-vous sur ses techniques de pose et sa garantie d’installation. Enfin, n’hésitez pas à demander des références d’autres clients.

  2. Y a-t-il des normes à respecter auprès de votre municipalité ?

    Que ce soit pour l’éclairage naturel, la ventilation, la sécurité ou l’apparence des portes et des fenêtres, toutes les municipalités prévoient des normes. Celles-ci varient d’une ville à l’autre. Avant d’entreprendre vos travaux, renseignez-vous auprès de votre municipalité et demandez un permis pour tout remplacement ou ajout de portes ou de fenêtres ou pour tout changement apporté aux dimensions de vos ouvertures.

  3. Faut-il changer une fenêtre embuée ?

    Il existe des techniques de restauration de vitrage qui permettent de désembuer une fenêtre ou de remplacer uniquement le verre scellé («thermos»). Ce sera au détaillant ou à l’entrepreneur offrant le service de restauration de vitrage de vous dire si un désembuage consistant à évacuer l’humidité est suffisant ou si l’unité thermos est trop descellée, nécessitant alors le remplacement du vitrage. Toutefois, si le cadrage est endommagé, il faudra changer la fenêtre au complet.

  4. Quelles garanties s’appliquent sur l’installation ?

    Notre garantie couvre une période d’un an ou plus en ce qui a trait à la main d’œuvre.

  5. Pourquoi y a-t-il de la condensation sur mes fenêtres ?

    L’apparition de condensation sur le verre intérieur d’une fenêtre est un phénomène généralement dû au taux d’humidité trop élevé dans la maison et non à la conception ou à l’installation des fenêtres. Ce site : vous propose des solutions aux problèmes de condensation.

  6. Comment reconnaître une bonne fenêtre ?

    Une bonne fenêtre possède une bonne efficacité énergétique. On doit se fier à son coefficient de rendement énergétique (RÉ), basé sur la valeur U. Cette valeur mesure le transfert de chaleur par conduction (moins il y en a, plus basse est la valeur U, donc meilleure est la fenêtre). L’Association canadienne de normalisation (CSA) donne également des cotes basées sur des tests d’étanchéité à l’air (A), d’étanchéité à l’eau (B) et de résistance aux vents (C). A3, B5 et C7 sont les cotes les plus élevées. Les fenêtres homologuées Energy Star répondent aux meilleurs niveaux d’efficacité énergétique établis pour quatre zones climatiques au Canada. Au Québec, il s’agit des zones B, C ou D. Assurez-vous que votre achat convient à la zone climatique visée.

  7. Comment détecter les infiltrations d’air ?

    Le test très simple qui consiste à passer une bougie ou une mince feuille de papier devant les possibles fuites d’air permet de détecter soi-même les infiltrations. Pour être plus précis, vous pouvez également faire réaliser un test d’infiltrométrie par un spécialiste dans le cadre du programme Rénoclimat. Pour en savoir plus

Fermeture temporaire
COVID-19


Prenez note que nous sommes actuellement fermés afin de répondre aux exigences du gouvernement.

Notre équipe reste disponible par courriel et par téléphone pour répondre à vos questions. Vous pouvez également remplir une demande de soumission en ligne

Demande en ligne