Archive for février, 2017

Le Crédit d’impôt RénoVert prend fin le 31 mars 2019

Posted by admin

Le crédit d’impôt RénoVert est mis en place temporairement dans le but d’encourager les particuliers à réaliser des travaux de rénovation résidentielle écoresponsable reconnus qui ont une incidence positive sur le plan énergétique ou environnemental.

Vous devez être propriétaire ou copropriétaire de l’habitation. Celle-ci doit être l’une ou l’autre des habitations suivantes et sa construction doit avoir été complétée avant le 1er janvier 2016:

Les travaux de rénovation écoresponsable reconnus doivent avoir été effectués par un entrepreneur qualifié en vertu d’une entente conclue après le 17 mars 2016 et avant le 1er avril 2019.

Le montant maximal du crédit d’impôt est de 10 000$. Il correspond à 20% de la partie des dépenses admissibles qui excède 2 500$.

Pour tous les détails, visitez www.revenuquebec.ca

Sept bons conseils à connaître avant de remplacer vos portes et vos fenêtres

Posted by admin

Le remplacement des portes et des fenêtres est un projet qui se planifie. À l’heure de faire vos choix, voici des réponses à vos questions.

  1. À qui faut-il confier l’installation des portes et des fenêtres ?

    Que ce soit avec l’installateur proposé ou par un entrepreneur de votre choix, assurez-vous que l’installateur détient une licence RBQ, se réfère aux exigences du Code du bâtiment en vigueur et maîtrise la norme d’installation CSA A-440. Assurez-vous que son permis soit valide et qu’il ne fait pas l’objet de poursuites. Renseignez-vous sur ses techniques de pose et sa garantie d’installation. Enfin, n’hésitez pas à demander des références d’autres clients.

  2. Y a-t-il des normes à respecter auprès de votre municipalité ?

    Que ce soit pour l’éclairage naturel, la ventilation, la sécurité ou l’apparence des portes et des fenêtres, toutes les municipalités prévoient des normes. Celles-ci varient d’une ville à l’autre. Avant d’entreprendre vos travaux, renseignez-vous auprès de votre municipalité et demandez un permis pour tout remplacement ou ajout de portes ou de fenêtres ou pour tout changement apporté aux dimensions de vos ouvertures.

  3. Faut-il changer une fenêtre embuée ?

    Il existe des techniques de restauration de vitrage qui permettent de désembuer une fenêtre ou de remplacer uniquement le verre scellé («thermos»). Ce sera au détaillant ou à l’entrepreneur offrant le service de restauration de vitrage de vous dire si un désembuage consistant à évacuer l’humidité est suffisant ou si l’unité thermos est trop descellée, nécessitant alors le remplacement du vitrage. Toutefois, si le cadrage est endommagé, il faudra changer la fenêtre au complet.

  4. Quelles garanties s’appliquent sur l’installation ?

    Notre garantie couvre une période d’un an ou plus en ce qui a trait à la main d’œuvre.

  5. Pourquoi y a-t-il de la condensation sur mes fenêtres ?

    L’apparition de condensation sur le verre intérieur d’une fenêtre est un phénomène généralement dû au taux d’humidité trop élevé dans la maison et non à la conception ou à l’installation des fenêtres. Ce site : vous propose des solutions aux problèmes de condensation.

  6. Comment reconnaître une bonne fenêtre ?

    Une bonne fenêtre possède une bonne efficacité énergétique. On doit se fier à son coefficient de rendement énergétique (RÉ), basé sur la valeur U. Cette valeur mesure le transfert de chaleur par conduction (moins il y en a, plus basse est la valeur U, donc meilleure est la fenêtre). L’Association canadienne de normalisation (CSA) donne également des cotes basées sur des tests d’étanchéité à l’air (A), d’étanchéité à l’eau (B) et de résistance aux vents (C). A3, B5 et C7 sont les cotes les plus élevées. Les fenêtres homologuées Energy Star répondent aux meilleurs niveaux d’efficacité énergétique établis pour quatre zones climatiques au Canada. Au Québec, il s’agit des zones B, C ou D. Assurez-vous que votre achat convient à la zone climatique visée.

  7. Comment détecter les infiltrations d’air ?

    Le test très simple qui consiste à passer une bougie ou une mince feuille de papier devant les possibles fuites d’air permet de détecter soi-même les infiltrations. Pour être plus précis, vous pouvez également faire réaliser un test d’infiltrométrie par un spécialiste dans le cadre du programme Rénoclimat. Pour en savoir plus

Conseils simples et pratiques pour nettoyer vos fenêtres

Posted by admin

Il y a plusieurs moyens efficaces pour nettoyer une fenêtre. Voici quelques conseils simples qui feront briller vos fenêtres en peu de temps.

Conseil #1 : L’eau et le papier journal

Le choix judicieux pour protéger l’environnement et aussi le plus abordable est de nettoyer vos fenêtres avec de l’eau ordinaire et du papier journal.

  1. Prenez une éponge ou une raclette télescopique et appliquez de l’eau sur la fenêtre à nettoyer.
  2. Trempez l’éponge ou la raclette dans un seau d’eau et mouiller la fenêtre, sans la détremper.
  3. Prenez un peu de papier journal et épongez la fenêtre jusqu’à ce qu’elle soit sèche.

Il est possible d’utiliser des essuie-tout (plus coûteux et moins bon pour l’environnement) ou encore une peau de chamois.

Conseil #2 : Avoir la bonne technique

Il vaut mieux avoir la bonne technique pour nettoyer vos fenêtres pour avoir un résultat satisfaisant. Le résultat final sera affecté par votre technique d’essuyage et les matériaux de séchage utilisé, plus que la sorte de nettoyant.

  1. Avant de commencer à nettoyer vos vitres, passez l’aspirateur pour enlever les saletés sur les cadres de fenêtres et passez un chiffon humide.
  2. Toujours commencer à nettoyer le haut des fenêtres avant la partie inférieure. Ça vous évitera d’avoir des gouttes d’eau sur la partie propre de la fenêtre.
  3. Évitez de nettoyer vos fenêtres alors que le soleil réfléchit directement sur celles-ci. Le produit nettoyant que vous utiliserez va sécher trop vite sur la vitre chaude et créera des traces.
  4. Lorsque qu’arrive le temps de sécher les fenêtres, faites des mouvements de haut en bas sur un côté de la fenêtre et, de l’autre côté, de gauche à droite. Il est plus facile de voir de quel côté sont les traces s’il reste des résidus.

Conseil #3 : La raclette pour les pro

Les laveurs de vitres professionnels utilisent souvent une raclette pour faire le travail. Si vous le souhaitez, achetez une raclette de bonne qualité avec une lame en caoutchouc amovible. Il sera plus facile de la remplacer lorsqu’elle sera usée.

La technique pour utiliser la raclette est importante. Voici les étapes :

  1. Mouillez la raclette dans votre seau d’eau.
  2. Passez-la d’un bord à l’autre dans le haut de la vitre.
  3. Commencez le mouvement avec la raclette sur la partie inférieure de la bande que vous venez de former et passez-la vers le bas d’un côté du verre jusqu’à ce que vous arriviez à une distance de cinq centimètres (deux pouces) du bas de la fenêtre.
  4. Répétez cette étape, en faisant chevaucher chacune des bandes pendant que vous travaillez sur toute la fenêtre.
  5. Tirez la raclette à travers le bas de la fenêtre, en essuyant la raclette avec un chiffon propre entre les coups pour éponger le surplus d’eau.
  6. Utilisez un chiffon propre pour essuyer les bords de la fenêtre, si nécessaire.
  7. Si vous avez de très grandes fenêtres, lavez et séchez la moitié supérieure et ensuite procédez avec la moitié inférieure.

Conseil #4 : Pour des taches difficiles

Vous avez des taches plus coriaces ? Voici trois bonnes formules pour ajouter de la force à votre pouvoir nettoyant pour les fenêtres.

  1. Pour les dépôts de graisse ou d’eau dure :

    utilisez 250 ml (une tasse) de vinaigre blanc dans quatre litres (quatre pintes) d’eau, en plus d’une giclée de savon à vaisselle.

  2. Pour de la saleté, de la graisse ou de la fumée :

    utiliser 125 ml (1/2 tasse) d’ammoniac clair dans deux litres (deux pintes) d’eau.

  3. Pour les travaux de nettoyage de vitres difficiles :

    utilisez 500 ml (deux tasses) d’alcool à brûler et 30 ml (deux cuillères à soupe) chacun d’ammoniac clair et savon à vaisselle. Bien rincer après le nettoyage.

Sur ce, bon nettoyage de fenêtres !

Des solutions pour vos problèmes de condensation

Posted by admin

Vous avez des problèmes de condensation et d’humidité dans vos fenêtres ? Sachez que ce n’est pas nécessairement un problème de fabrication de vos fenêtres.

Il faut d’abord réduire la quantité d’humidité dans l’air intérieur, car c’est souvent la stratégie la moins coûteuse et la plus efficace pour réduire la condensation des fenêtres.

Si ça ne fonctionne pas en diminuant la quantité d’humidité intérieur, les stratégies suivantes peuvent être efficaces pour réduire les différentes sources d’humidité :

En second lieu, il faut garder les surfaces chaudes. Pour ce faire, il faut :

Assurer une bonne ventilation fait aussi partie de la stratégie globale. Pour y parvenir, il faut :

En résumé, on pourra réduire la condensation dans l’air de la maison en maîtrisant les sources d’humidité, en assurant une bonne ventilation, en ayant recours à un déshumidificateur (lorsque c’est nécessaire) et en maintenant toutes les surfaces à une température égale.